Au cours de ma précédente grossesse, j'avais déjà consacré un article au placenta. Cette fois-ci, j'ai eu de la chance et j'ai obtenu des informations pour réaliser de l'homéopathie à base de placenta. La pratique est illégale en France depuis 2004 (encore une belle preuve d'ouverture d'esprit vis-à-vis des médecines alternatives...). Pourtant, cela permet d'utiliser les vertus du placenta pour soigner les maux divers de l'enfant ou de la maman (infections diverses, maux féminins, états d'épuisement, problèmes d'allaitement,...)

 

J'ai reçu aujourd'hui mes granules homéopathiques à base de placenta ! Je vous explique donc la marche à suivre pour les personnes qui seraient intéressées.

 

Je suis passée par un laboratoire allemand et, pourtant, je vous rassure en 2 ans mes connaissances en allemand n'ont absolument pas évolué !

 

La première étape est de commander un kit de prélèvement. Il suffit d'envoyer un mail à l'adresse suivante info@mentop.de - vous pouvez écrire en français ! - pour demander qu'on vous envoie un kit de prélèvement. Quelques jours plus tard le kit arrive par la Poste. Il contient une notice explicative, le flacon de recueil, le bon de commande et l'enveloppe qui servira à envoyer le flacon.

 

 

Deuxième étape, le jour de la naissance vous procédez au recueil en suivant les indications. Vous expédiez ensuite l'enveloppe (pas besoin d'envoi rapide, ni réfrigéré).
 
15 jours à 3 semaines plus tard, vous recevez vos granules. J'ai pris la commande de base (le bon de commande -en français aussi- est pré-rempli, il n'y a qu'à rajouter des choses si on veut des compléments) : il y a 5 flacons de granules en dilution différente et 1 flacon contenant de la teinture-mère qui permettra de repasser commande si je le souhaite. Il y a une notice qui explique la posologie et la dilution à utiliser en fonction de tel ou tel souci. Il y a également la facture qui pour la commande de base est de 94€ à régler par virement bancaire.
 
Voilà, c'est donc finalement très simple !
 
Par contre, en fouillant un peu sur Internet, je viens de lire que l'hôpital n'avait pas le droit de refuser de rendre le placenta. Je vais continuer mes recherches même si au final ça ne changera pas grand chose... mais j'ai besoin de savoir. Heureusement que j'ai quand même mes granules pour me consoler !
 

... lire la suite, un comic, et les réactions en cliquant ici